Aller au contenu

Sophie Mouton-Brisse: couleurs et bien-être

    La couleur, c’est aussi pour se faire du bien. L’utiliser dans la décoration intérieure y contribue assurément.

    Sophie Mouton-Brisse maîtrise ce sujet, elle nous en parle dans cet article.

    Journaliste pour les plus prestigieux magazines de décoration pendant 25 ans (Elle Décoration, Le Journal de la Maison, Maison&Travaux), auteure de plusieurs ouvrages dont le dernier La déco des émotions vient de paraître, conférencière, Sophie est aujourd’hui consultante et coach bien-être.

    Sophie et moi partageons une certaine approche de la couleur. Par exemple, au Salon Habitat Déco de Nantes, Sophie a notamment présenté la conférence « Osez le rose, vous ne le regretterez pas »; exactement le sujet du défi 14 ! Le thème du noir avec sa conférence « N’ayez plus peur du noir (et des couleurs sombres) ! » déjà abordé dans le défi #2 consacré au clair-obscur, fera l’objet du tout dernier défi.

    Passionnées par la couleur, nos chemins se croisent à l’occasion de conférences, comme celles de l’ICA-Belgium (Interdisciplinary Colour Association), et nous nous rencontrons aussi virtuellement lors d’évènements en ligne organisés par l’une ou l’autre association internationale dédiée à la couleur.

    Sophie accompagne aussi la création d’outils spécifiques en rapport avec la couleur. Comme, par exemple, la création du nuancier Collection BIEN-ÊTRE (droits déposés) en janvier 2020 pour les peintures Sign’Nature.

    Le nuancier aux couleurs du BIEN-ÊTRE conçu par Sophie Mouton-Brisse

    Mais aujourd’hui elle vous donne un aperçu de sa formation.

    Le contexte de la formation « Couleurs et Bien-Être »

    Je m’appelle Sophie Mouton-Brisse, j’ai 57 ans. J’enseigne la couleur aux décorateurs d’intérieur, architectes et peintres-décorateurs depuis septembre 2007. J’ai naturellement choisi ce public car mon univers professionnel est celui de la décoration intérieure.

    Comment en suis-je arrivée à créer des formations intitulées « Couleurs & Bien-Être » ? 

    Quand j’étais journaliste, j’aimais beaucoup regarder travailler les stylistes de ces magazines; j’observais leur travail à la fois minutieux et instinctif avec admiration. Je me demandais comment elles arrivaient à réaliser de si jolies harmonies de couleurs !

    Ces moments pendant lesquels je me glissais dans les studios pour observer leurs stylismes, ces harmonies de formes et de couleurs incroyablement délicates, ont formé mon regard. Cela m’a bien évidemment donné envie de comprendre les mécanismes de l’harmonie en décoration intérieure. Alors j’ai décidé de faire une école pour apprendre le métier de décoratrice tandis que j’étais encore journaliste au Elle Décoration.

    En sortant de cette école, peu importe son nom,  je me suis retrouvée sans réponses satisfaisantes par rapport à mon envie de connaître mes mécanismes de la couleur. Par chance, j’étais vraiment bien placée, en tant que journaliste au magazine Elle Décoration, pour interroger les designers, les coloristes, les décorateurs mais aussi les techniciens de la couleur, ceux qui inventent des couleurs ou des nuanciers, et surtout : ceux qui en étudient les effets sur le comportement. J’ai donc commencé à mener l’enquête sur les secrets de la couleur…

    Couleurs et émotions

    Je voulais comprendre les émotions provoquées par la couleur, ou par les associations de couleurs. Cela me parlait d’autant plus que j’avais travaillé auparavant pour un magazine marketing, pour lequel j’avais interviewé les plus grands noms du marketing sensoriel, tels que les créateurs de l’agence Carré Noir ou le spécialiste du marketing vu sus l’angle de la psycho-sociologie Jean-Noel Kapferer (co-auteur de « Luxe Oblige« ).

    Riches de mes nouvelles connaissances, mais aussi de mon intérêt profond pour les traditions énergétiques ancestrales venues d’Inde, de Chine ou du Japon, j’ai commencé à entrevoir une autre approche de la couleur. Celle-ci beaucoup plus proche des besoins des décorateurs d’intérieur, et bien évidemment s’imposait à moi une dimension nouvelle : celle du Bien-Être.

    S’ensuivirent plusieurs conférences sur des salons, notamment Matières & Couleurs en 2007, où un ami exposant m’avait demandé d’intervenir, sachant mon aptitude à raconter différemment la couleur. Tout s’est enchainé assez vite ensuite : un directeur d’école de peintres-décorateurs est venu me voir à la fin d’une conférence car ses élèves, qui étaient venus écouter ma présentation des couleurs de l’année, lui avaient demandé que j’intervienne dans leur école . 

    Mon premier programme de formation « Couleurs & Bien-Être »

    Mon premier programme est né en septembre 2007 de la fusion entre les neurosciences, l’énergétique et… le besoin universel de bien-être. Son objectif était clairement de proposer aux décorateurs un nouvel usage de la couleur, savoir utiliser ses effets psycho-physiques pour créer des intérieurs plus « intelligents », c’est-à-dire des intérieurs qui « font du bien » en plus d’être beaux. Depuis, mon programme a évolué, car je l’agrémente au fil du temps des dernières découvertes neuro-scientifiques, et de l’étude des tendances socio-déco, mais son objectif reste le même : apporter aux professionnels de la décoration un nouveau regard sur la couleur.

    Pour en découvrir les grandes lignes, cliquez sur mon site ou contactez-moi pour un programme complet : https://www.chromo-deco.com/formations/

    Pourquoi enseigner la couleur différemment aux décorateurs ?

    Malgré la qualité de certains cours, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais dans ma formation en décoration d’intérieur il y a plus de 15 ans … En réalité, je me suis aperçue que la plupart des écoles de décoration françaises n’enseignaient pas ou peu la couleur, ce qui semble vraiment très étonnant au regard de la place essentielle de la couleur dans nos intérieurs ! Si certaines l’enseignent, c’est de manière très succincte et traditionnelle, en reprenant les bases édictées par Johannes Itten dans son admirable livre Art de la Couleur. Cependant les futurs décorateurs ne peuvent pas comprendre la couleur ainsi, car elle est totalement hors contexte de leur univers professionnel !

    Pour enseigner la couleur, il existe aussi des formations ou des intervenants en Feng-Shui, une technique à laquelle je suis souvent associée à tort car je n’enseigne pas les principes du Feng-Shui. Je trouve certains des principes de cette science millénaire fort intéressants car souvent emplis de bons sens. En revanche, je suis moins fan des calculs qu’implique le Pa Kua et de leur interprétation qui, à mon humble avis, sont peu en phase avec nos habitations actuelles souvent urbaines. Ceci dit, je comprends tout à fait l’attrait qu’exerce l’exotisme mystérieux du Feng-shui, étant familière depuis l’adolescence de l’énergétique chinoise au travers, entre autres, de la pratique du Tai Chi Chuan

    Pour enseigner la couleur à mes décoratrices/teurs, je préfère l’approche des neurosciences qui repose sur des preuves tangibles et universelles de réactions psycho-physiques aux stimuli colorés. 

    La formation dont j’aurais eu besoin

    J’ai créé cette formation «Couleurs & Bien-Être » pour répondre à un vide de connaissances que j’ai constaté chez la plupart des décorateurs que j’ai rencontré. En réalité, j’ai créé la formation dont j’aurais eu moi-même besoin pour ma pratique professionnelle de décoratrice !

    Je m’explique : 

    Les décorateurs ont souvent une approche totalement empirique de la couleur car ils n’ont pas appris comment cette énergie lumineuse fonctionne, ni comment elle influence nos états émotionnels ; ils se fient donc soit aux tendances vues dans les magazines, soit à leur goût personnel ce qui équivaut à jouer à la roulette russe ☺. 

    Pourtant, les besoins réels de la clientèle sont, de mon point de vue, beaucoup plus importants et intéressants à considérer que des effets de tendance ou de goût personnel! C’est là où mon programme de formation diffère des autres approches : je ne propose pas de faire du beau, mais du bien (qui soit beau également bien sûr). 

    J’enseigne donc les effets-psycho-physiques des couleurs, mon approche est très différente des formations classiques,  mon discours commercial vis-à-vis de la clientèle diffère lui aussi. Cela me vaut souvent d’être cataloguée dans la rubrique « Psycho-déco » : je ne raffole pas des termes réducteurs, mais après tout pourquoi pas ? 

    Les questions à la base de la formation

    Les questions auxquelles ma formation répond sont celles-ci :

    De quoi a besoin mon client, ma cliente ? Pourquoi souhaite-t-il refaire son intérieur ? 

    Comment veut-il se sentir chez lui: a-t-il besoin de retrouver le calme parce-qu’il est stressé, ou de recharger sa vitalité car il se sent vidé de ses forces quand il arrive chez lui ou encore, c’est un cas de plus en plus fréquent, de se sentir rassuré et protégé face à l’agression du monde extérieur ? 

    Tout cela est à prendre en compte dans le choix des couleurs qui composeront la nouvelle mélodie intérieure de mon client, afin qu’il se sente au mieux chez lui. C’est le but de ma formation que d’enseigner la cohérence du choix coloriel.

    Extraits du PPT de la formation Couleurs & Bien-Être

    Le monde a changé à toute allure ces dernières 20 années. Tout s’est considérablement accéléré avec l’apparition des nouvelles technologies wifi et des réseaux sociaux. Parallèlement à cette accélération de nos vies, il nous semble parfois que notre quotidien perd de sa profondeur. Car c’est le temps qui donne la profondeur à notre réflexion, à nos émotions, à nos actes, à nos choix, c’est le temps qu’on accorde aux choses qui en fait la valeur. 

    Malgré tous ces changements technologiques, l’être humain reste ce qu’il est : un être qui ressent, qui réagit avec ses émotions, ses sensations, en parallèle avec sa cérébralité. Et cet être, fait d’émotions et équipé de 5 sens extrêmement intelligents, a profondément intérêt à ressentir d’avantage d’émotions agréables pour son équilibre et son bonheur, que de stress oxydant et destructeur.

    Un endroit pour se ressourcer

    Vous, moi, eux, nous avons TOUS besoin d’un endroit où nous régénérer, nous ressourcer, nous ancrer. Pas seulement d’un endroit dans lequel nous faisons une pause 15 jours par an après un marathon de 350 jours et 4 heures de bouchons sous le soleil, mais d’une véritable pause quotidienne. Un nid douillet. Un refuge. Un havre de paix. Un coin rien qu’à soi, quoi !

    Construire cet endroit précieux pour une personne en solo, un couple ou une famille, c’est mon objectif. C’était mon objectif en tant que décoratrice, c’est désormais mon objectif en tant que formatrice. Je propose de remettre l’émotion et la sensation au centre de notre intérieur pour qu’il nourrisse les habitants de toutes leurs bienveillantes ondes. Comment? En enseignant les secrets des couleurs (Niveau 1- formation Couleurs & Bien-Être », mais aussi les formes, les motifs et les matières (Niveau 2- formation «  Matières& Motifs du Bien-Être »).

    Pour en savoir plus : http://www.chromo-deco.com

    Les postulats

    Voici les postulats sur lesquels repose mon apprentissage : 

    1. La couleur n’est pas inerte, elle vit, elle vibre. Chaque couleur a son propre langage qu’il faut comprendre afin de pouvoir l’utiliser au mieux. Redécouvrir l’importance de son intérieur comme source de bien-être et de ressourcement, c’est l’un des axes de ma formation. Partant de là, la décoration d’intérieur prend un autre sens, et la couleur y joue un rôle essentiel. 
    2. Les associations de couleur ne sont pas que des associations de couleurs, elles sont aussi des associations d’énergies lumineuses, qui portent chacune un message psycho-physique. Certaines couleurs agissent sur notre sensation de vitalité et de joie, d’autres apaisent ou préparent au sommeil, pour ne citer que ces exemples. J’ai largement décrit cela dans mon ouvrage paru en 2017 aux éditions Eyrolles « Décobox : Couleurs & Bien-Être ».  Ainsi, lorsque mes stagiaires-décorateurs comprennent comment chaque couleur agit, et comment elles interagissent entre elles, ils peuvent facilement créer des associations de couleurs très agréables à vivre sans passer par les méthodes complexes proposé par le célèbre Itten, lesquelles n’intègrent pas le facteur « émotion ». 
    3. La couleur peut à elle seule changer le ressenti d’un intérieur, d’une pièce, cependant il faut savoir la placer, la faire apparaître aux bons endroits. La couleur peut transformer la perception du volume d’une pièce avec les bonnes couleurs et les bonnes nuances posées aux bons endroits. La couleur, c’est magique pour tromper l’œil : agrandir, rétrécir (je préfère « rendre plus intime »), créer deux ou trois pièces en une, élargir un couloir, etc…tout est possible !
    DécoBox, le livre de Sophie Mouton-Brisse
    À gauche le nuancier déco-box. À droite, fiche descriptive du vert: il apaise, augmente notre résistance aux tensions, il est le symbole de du renouveau et l’harmonie

    Comprendre et utiliser  les effets psycho-physiques des couleurs 

    Chaque couleur émet un signal unique, en raison de sa vibration spécifique. Ce signal devient un « code déclencheur de bien-être » lorsqu’il est utilisé à bon escient, et au bon endroit surtout.

    L’exemple du rouge

    Ainsi, par exemple, si nous prenons un vrai ROUGE  dont les caractéristiques sont très dynamiques et physiques — le rouge étant l’une des couleurs les plus puissantes — voici comment nous abordons son action:

    Nous allons d’abord étudier comment agit l’énergie de ce rouge, puis où il serait utile et agréable de profiter de sa belle énergie dynamique.

    Le rouge accélère notre métabolisme, il a été scientifiquement constaté une augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle chez des personnes placées dans une pièce rouge. L’augmentation de la sensation de chaleur corporelle est aussi observée.

    Inviter le rouge dans nos intérieurs?

    Avec de telles qualités, où pouvons-nous avoir besoin du rouge dans nos intérieurs ?

    Principalement dans des lieux de vie, comme le salon où le rouge apporte de la chaleur et de la joie, dans la salle à manger puisqu’il augmente l’appétit et stimule les échanges, mais aussi dans tous les lieux de circulation et de mouvement comme l’entrée ou les couloirs puisque cette couleur est une vraie couleur de mouvement.

    En revanche, ce fameux rouge sera déconseillé dans les chambres, notamment aux personnes souffrant d’insomnies !

    Les nuances de rouge et ses associations

    Alors, bien sûr, comme le rouge comporte des nuances plus froides et plus lentes comme la gamme des bordeaux, et d’autres nuances très joyeuses mais moins excitantes comme le corail, nous étudions chaque couleur dans sa diversité et les nuances qu’elle offre pour profiter de toutes ses qualités au mieux.

    Nous étudions aussi les différentes techniques décoratives pour placer la bonne couleur au bon endroit dans la pièce, seule ou en association avec d’autres couleurs:  mur unique, papier peint ou peinture, zoning simple ou complexe (forme-énergie), meuble peint, trompe-l’oeil, etc…

    Enfin, essentiel, le jeu des associations de couleur vient au besoin rééquilibrer l’énergie de chaque couleur, par exemple avec notre rouge, nous pouvons réduire son énergie en l’accompagnant d’un bordeaux, ou d’un bleu calme et tranquille, et pourquoi pas des deux ?

    Comment se passe ma formation ?

    Ma formation « Couleur & Bien-Être » dure 3 jours, elle s’adresse le plus souvent à des décorateurs ou architectes d’intérieurs, ou peintres-décorateurs. 

    Ceci dit j’adapte mes formations à tous les publics, il m’est arrivé de former une créatrice de textile d’ornement (rubans et galons) ou une infirmière en reconversion professionnelle. Ma formation ne nécessite pas de connaissances, même si une expérience en décoration d’intérieur est conseillée; néanmoins ma méthode et mon approche « psycho-déco » permettent à des personnes en reconversion professionnelle d’acquérir les bases nécessaires pour proposer du conseil « Couleurs & Bien-Être »  après leur formation.

    J’enseigne selon les demandes, en groupe pour les entreprises ou en individuel pour les décorateurs/trices, architectes d’intérieur ou peintres-décorateurs. Les groupes n’excèdent pas 10 personnes, sauf exception, car je privilégie l’interaction, et je souhaite que chaque stagiaire puisse profiter d’un enseignement au maximum personnalisé pour  faire évoluer concrètement sa pratique professionnelle. Pour les formations de groupes, il suffit de me contacter, je me déplace sur le lieu de formation de l’entreprise. 

    Les formations individuelles sont un peu différentes : j’accueille le ou la stagiaire sur place, c’est à 200 m de Paris, très facile d’accès et d’hébergement, dans le cadre verdoyant du Bois de Vincennes. Précision importante : mes formations bénéficient d’un numéro d’agrément, pour la prise en charge par un Fond de formation.

    Une formation en groupe

    Coté pratique, c’est simple : j’ai besoin d’un grand écran car le fil conducteur de ma formation est sur Powerpoint. Celui-ci est très visuel car je m’adresse à des professionnels qui travaillent avec le visuel, il contient aussi des vidéos, du son (oui, pour ressentir la couleur !)… et beaucoup de surprises. Je raconte la couleur et ses incroyables effets psycho-physiques, de façon vivante et interactive. A ce jour, après plus de 450 personnes formées depuis 15 années, personne ne s’est jamais plaint, ni endormi pendant les cours ! ☺

    La formation « Couleur et Bien-être »

    « Je souhaite qu’en 3 jours, vous retrouviez votre regard d’enfant sur la couleur, ce regard émerveillé et créateur qui vous faisait inventer des mondes extraordinaires». C’est ainsi que je commence mes sessions. C’est un voyage plus qu’un cours théorique, je parle à l’émotionnel et c’est comme cela qu’ils comprennent avec leur cerveau droit, et surtout, qu’ils retiennent ☺. 

    Mon secret

    Pour comprendre ma motivation, je vous donne un secret, c’est un extrait de mon livre qui vient de paraître (« La déco des émotions– Transformez votre intérieur en source de bien-être »- Ed. Le Courrier du Livre ).

    Il s’agit du chapitre qui s’appelle «  Retrouver sa stabilité » qui parle notamment des coloris bruns terriens pour se ré-ancrer symboliquement dans la terre nourricière :

    Construisez votre cabane intérieure

    Lorsque j’étais enfant, j’ai eu la chance de grandir dans la nature, dans la belle campagne du Doubs. L’enfant très rêveuse et solitaire que j’étais avait l‘immense chance d’avoir comme terrain de jeux un jardin peuplé de papillons multicolores et de grands espaces de prairie qui entouraient la maison, derrière laquelle passait la Loue, petit affluent du Doubs. 

    Mes compagnons de jeu étaient la terre, l’eau et des êtres merveilleux qui voletaient dans tous les sens alors que j’emmenais mes poupées faire la dinette au pied d’un arbre. 

    Avec le recul, je me rends compte aujourd’hui combien cette enfance un peu sauvage était précieuse et unique. Je crois ne m’être jamais ennuyée, fascinée par l’observation silencieuse des gouttes de rosée au soleil et des hérissons qui construisaient leur nid pour l’hiver. Chaque jour livré au soleil, à la pluie ou au vent, était un enseignement précieux, celui de la vie qui s’écoule en se renouvelant sans cesse…

    Lorsque, suite au changement de travail de mon père, j’ai quitté ce paradis vert pour vivre à la capitale, le choc a été intense. Le mot « déracinement » est faible pour exprimer ce qu’a ressenti la petite fille de 7 ans qui avait tissé des liens avec les arbres, dont les amis étaient des  créatures ailées et autres bestioles de tous poils, mais surtout qui était ancrée dans ce sol magique, cette terre qui me donnait appui, dont je me sentais le naturel prolongement. Je suis morte une première fois à 7 ans, certainement. 

    Il m’a fallu de nombreuses années de tristesse pour m’adapter au monde de la ville, à l’exiguïté de l’espace, au bruit, et c’est à l’intérieur de moi-même que j’ai retrouvé ce que j’avais laissé dans mes promenades enfantines. Mes parents avaient compris ce qui me manquait, et nous faisions de longues promenades en forêt le week-end, car par chance mon père était un véritable ours, lui aussi bâti de terre. L’imaginaire et la sensibilité revenaient chaque fois que je me retrouvais en contact avec le sol de la forêt, le sentier tapissé d’aiguilles de pins, la mousse des arbres, la terre noire luisante après la pluie…

    Il se passait quelque chose dans mon corps à chaque retour dans la nature, une sorte de joie profonde, comme si les racines des arbres venaient se relier à moi et je remercie mes amis les géants des forêts de m’avoir aidée en me transmettant leur force souterraine. 

    Cette indispensable re-connection à la terre se fait, bien sûr, en marchant dans la nature, mais elle peut aussi s’opérer aussi chez soi, en s’entourant des bonnes couleurs et matières. C’est cela que j’appelle « se construire sa cabane intérieure ». 

    Maintenant que vous me connaissez mieux, vous comprenez surement très bien là où je veux en venir.

    Emotions, confort et exercices pratiques

    Mon souhait est vraiment d’immerger mes stagiaires dans l’univers de la couleur, afin qu’ils ressentent eux-mêmes ces effets et ces émotions dont je leur parle. Pour cela, bien évidemment, la qualité de l’écran ainsi que le confort général (sans oublier l’acoustique) de la pièce de cours sont très importants.

    Etudier assis sur une chaise, pendant des heures dans un endroit clos, pour un adulte c’est impossible ! Mais comment faisions-nous quand nous étions gamins ? ☺

    Pour l’avoir vécu moi-même pendant ma formation de 6 mois de décoratrice d’intérieur, revenir sur les bancs de l’école en tant qu’adulte,  c’est vraiment difficile, et fatigant. Alors, je me mets à la place de mes stagiaires et j’évite surtout qu’ils se sentent mal car fatigués, ou mal installés, on ne capte pas ce que dit la formatrice.

    De nombreux exercices pratiques ponctuent mes interventions, cela permet aux stagiaires de se lever et de communiquer entre eux. Pour cela, j’ai plusieurs outils : des nuanciers géants muraux (pour les formations de groupes), des liasses de papiers peints, une dizaine de nuanciers toutes marques, des exemples de pièces vides à mettre en couleur, des Quizz, des cas pratiques-surprises, questions flash, etc…. Par exemple : 

    1- Exercices de ressenti des couleurs sur nuancier géant ou format réduit 

    Que ressent-on devant telle ou telle couleur?

    2-  Association de couleurs sur les nuanciers de travail habituels

    3-  Associations papiers peints/couleurs sur les nuanciers de travail

    4- Travail par équipes sur un cas clientèle test + présentation orale

    Des exercices pratiques en équipe.

    Une formation individuelle

    Prenons l’exemple de Valérie, une décoratrice que j’ai formée en mai 2019. 

    Son cas est assez représentatif des problématiques de mes stagiaires, et des décoratrices/teurs en général. 

    Valérie a  45 ans, elle a ouvert il y a 15 ans un bureau de conseil déco (Idéa) dans une ville moyenne de Normandie; son activité est  prospère car son bureau de conseil est réputé. Elle a fait des études en école de décoration, mais elle a surtout appris « sur le tas ».

    Valérie avait acheté mon livre « Décobox : Couleurs & Bien-Être » à sa parution, elle connaissait donc ma spécificité. Lors du premier contact par téléphone, je lui demande ce qui l’amène à moi. De quoi a-t-elle besoin aujourd’hui pour développer son activité ? Qu’est-ce qui lui permettrait de s’épanouir vraiment dans son métier de décoratrice ? 

    Elle me répond : « J’ai l’impression de faire toujours les mêmes propositions, et d’utiliser toujours les mêmes couleurs. Si encore, j’avais un style un peu audacieux, avec des couleurs éclatantes comme Sarah Lavoine, mais non… je ne fais que des neutres -des beiges, des gris- et d’ailleurs, ma clientèle ne me demande que des tons neutres. Je m’ennuie, je n’ai plus de créativité, je viens à vous pour retrouver le goût des couleurs.». 

    Valérie souhaite retrouver le « feu sacré », élargir son nuancier de propositions plus personnelles et aussi, elle est très intéressée par l’aspect « bien-être » de ma méthode. Très bien, voilà le genre de défi que j’adore. 

    Valérie a passé 3 journées de stage individuel à mes côtés en mai 2019. La formule « individuelle » permet un suivi vraiment personnalisé, et un travail en profondeur sur la proposition commerciale finale ainsi que la communication de mon stagiaire.

    Le programme individuel

    Chaque formation individuelle tient compte du parcours et des connaissances de ma/mon stagiaire. 

    – La première journée est consacrée à la découverte des effets psycho-physiques de chaque couleur, et des grandes familles de couleurs (par exemple les pastels/ vs les couleurs sombres), avec en préambule un rappel de la physique des couleurs et des ondes électromagnétiques. 

    –  La seconde journée, nous abordons la méthodologie commerciale spécifique pour « vendre l’émotion des couleurs ». Cette seconde journée est aussi consacrée à l’étude des différentes associations de couleurs, sous l’angle du bien-être, avec des exercices pratiques. Je travaille avec le cercle chromatique, mais à ma sauce bien-être.

    – La troisième journée de stage est consacrée au côté physique des couleurs ou comment, intelligemment placée, elle a la capacité de modifier notre perception de l’espace. Au programme : comment agrandir une pièce, ou la « rapetisser »pour qu’elle soit plus intime, comment rééquilibrer le volume d’une pièce, pourquoi peindre les plafonds, l’art et la manière de créer des zones « un coin travail à domicile, un coin jeu, un coin repos, etc…, transformer un couloir, et beaucoup d’autres choses. Demandez le programme sur https://www.chromo-deco.com/formations/

    A la fin de ces trois journées de stage, la réalisation d’une planche de style interactive « Couleurs & Bien Etre » est proposée. Elle permet la mise en application de toutes les connaissances vues au cours de ce stage. 

    Proposition d’une stagiaire à l’exercice d’harmonie « Nature Chic »
    Décoration pour une maison au bord de l’eau, proposition d’une autre stagiaire à un exercice

    La formation mise en pratique

    Valérie a suivi ce cursus et a décidé de transformer ses bureaux d’accueil ainsi que sa devanture pour commencer ☺ !

    Trois semaines plus tard, le temps de modifier sa proposition commerciale selon les modalités apprises au cours de ces trois jours, elle m’a appelé pour me dire combien elle se sentait reboostée et enthousiaste. Quelques mois plus tard, elle m’a confirmé avoir une nouvelle clientèle « plus proche de ses aspirations personnelles par rapport au conseil bien-être ». Finis les tons neutres, elle crée enfin en couleurs, avec un nuancier beaucoup plus riche. 

    « Change-toi et le monde changera » dit le penseur. C’est exactement pareil dans notre pratique professionnelle : nous attirons la clientèle qui nous ressemble lorsque nous sommes authentiques !

    Références

    Livres préférés :

    « Le petit livre des couleurs », Michel Pastoureau

    « Le Bleu », Annie-Mollard-Desfour

    « Les 100 mots de la couleur », Amandine Gallienne

    Sites  préférés :

    www.design-seeds.com

    Pour en savoir plus

    Mon intervention dans la table ronde avec le chef étoilé Thierry Marx  « La Couleur gouverne-t-elle nos sens ?  » au salon international de la déco Maison&Objet vous permettra d’en savoir davantage.

    « La couleur gouverne-t-elle nos sens? », table ronde de Maison&Objet

    Toujours pour Maison et Objet, The Works, septembre 2019 : « La couleur sur les espaces de travail ».

    « La couleur sur les espaces de travail »., Maison&Objet

    Et bien sûr mes deux livres: DécoBox « Couleurs & Bien-Etre », éditions Eyrolles (sept 2017) et « La déco des émotions », éditions Le Courrier du Livre (octobre 2021).

    La déco des émotions de Sophie Mouton-Brisse
    À gauche, le livre la « Déco des émotions »; à droite, Sophie Mouton-Brisse

    Pour me contacter : https://www.chromo-deco.com

    Partager l'article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.