mélange optique

Roy Lichtenstein, impression, graphisme et art

L’exposition “Roy Lichtenstein, visions multiples” au BAM à Mons, m’incite à rédiger cet article. Certes, on ne peut qualifier cet artiste de coloriste. Pourtant, la scénographie de cette exposition et le choix de couleurs très restreint, notamment dans ses oeuvres les plus connues, et les recherches de l’artiste méritent de s’y attarder.

Roy Lichtenstein, Hot dog (1964) (Photo V. Lacroix, exposition “Visions Multiples” au BAM)

Dans cette image tout est dit. Les oeuvres de Lichtenstein seraient-elle à l’art ce que le fast food est à la culture gastronomique? Plaisent-elles plus à la masse qu’à l’élite? La question que pose le journaliste du Life en 1964 “[Roy Lichtenstein] est-il le pire artiste aux Etats Unis?”, le laisse penser.

Lire la suite »Roy Lichtenstein, impression, graphisme et art